optimiser votre pee

Share Button
Optimiser votre PEE
Mettre en place un plan d’épargne salariale ne demande guère plus de 4 pages à remplir. Néanmoins, tous les plans ne se ressemblent pas et certains vous offrent des options qui vous permettront d’optimiser votre PEE en fonction de vos objectifs et de vos contraintes.
360 Finance vous donne les clés d’une adhésion sur-mesure si vous respectez ces 6 règles d’or.

Fixer la condition d’ancienneté pour bénéficier du plan.
Tous les salariés de l’entreprise, quel que soit la nature de leur contrat de travail, y compris les apprentis, doivent pouvoir participer au plan d’épargne, s’ils le désirent. Toutefois, une durée minimum d’ancienneté dans l’entreprise peut être exigée ; elle ne peut excéder 3 mois (art. L. 3342-1 CT).
Nombre de contrats vous imposent ce délai de 3 mois et ne vous permettent pas de le réduire. Or, dans le cas d’une structure familiale au sein de laquelle vous embauchez, par exemple, en fin d’année votre enfant pour un CDD de 3 mois, celui-ci ne pourrait bénéficier du plan.
Vous avez la possibilité de ne pas imposer d’ancienneté pour bénéficier du PEE, ou la fixer à 1 ou 2 mois.

Définir les conditions d’abondement de votre entreprise.
Le règlement du plan peut prévoir une modulation de l’abondement, mais uniquement selon des règles à caractère général (art. L. 3332-12 CT). La différenciation peut par exemple être liée à l’origine des sommes.
Ainsi, vous pouvez opter pour que votre entreprise abonde :
• les versements volontaires et/ou
• l’intéressement et/ou
• la participation.
Vous pouvez également ne pas verser d’abondement.

Définir les périodes de versement de l’abondement.
Les versements sur les plans peuvent se faire à tout moment, de façon programmée ou ponctuelle. Toutefois l’entreprise peut définir dans le règlement du plan des périodes de versement et le cas échéant centraliser les demandes de versement.
En fonction de la saisonnalité de certaines activités, l’employeur peut ainsi autoriser les versements volontaires :
toute l’année.
• uniquement au 1er trimestre.
• uniquement au 2e trimestre.
• uniquement au 3e trimestre.
• uniquement au 4e trimestre.

Moduler les taux et les plafonds d’abondement.
3 options permettent d’optimiser votre PEE en fonction des objectifs de fidélisation de vos salariés :
• Verser un abondement uniforme en fonction du montant du versement volontaire. Le taux d’abondement sera de 300% maximum plafonné selon votre choix avec un maximum de 8% du plafond annuel de la sécurité sociale (soit 3 089€ pour 2016).
Cette solution, la plus simple, est optimisée avec un taux d’abondement de 300% et un versement volontaire de 1 029€.
• Verser un abondement variable en fonction des tranches de versement, selon le modèle suivant :
optimiser votre PEECette solution permet d’orienter les versements volontaires sur la première tranche, afin de piloter au mieux la trésorerie de l’entreprise, et de garder la seconde tranche pour « faire le plein » du plafond défini si la capacité d’épargne du collaborateur, ou du dirigeant, le permet.
• Verser un abondement en fonction de l’ancienneté des bénéficiaires, selon le modèle suivant :
optimiser votre PEEVous ne pouvez moduler le taux d’abondement en fonction de l’ancienneté des bénéficiaires, en revanche le plafond d’abondement vous permet de pouvoir avantager les plus fidèles collaborateurs, ainsi que le dirigeant.

Privilégier des contrats offrant des supports de gestion sélectionnés auprès des meilleures sociétés.
Le PEE offre des avantages fiscaux et sociaux importants, et trop souvent la gestion financière des sommes investies est négligée. Or, l’horizon de placement de 5 ans doit permettre de choisir des supports d’investissement qui vous permettront d’optimiser votre PEE.
Les PEE proposés par les établissements bancaires proposent en règle générale des fonds « maison », issus exclusivement de leur filiale. Les conseillers ne prennent guère le temps de vous orienter vers tel ou tel support.
360 Finance préconise des contrats à « architecture ouverte », vous offrant la possibilité d’investir auprès des meilleures sociétés de gestion : Edmond de Rothschild, Carmignac, DNCA, Tocqueville, Financière de l’Échiquier, M&G, Sycomore, Schelcher-Prince, CPR, La Française, Tikehau,…

Savoir vous entourer de spécialistes qui vous suivront sur le long terme.
L’épargne salariale est une matière complexe au carrefour du social, du fiscal et du financier. Si l’adhésion au plan est administrativement simplifiée, elle n’en demeure pas moins une étape importante au sein de votre entreprise. Informer vos collaborateurs sur le dispositif mis en place valorisera votre décision. Apporter un suivi quant aux stratégies d’allocations d’actifs offertes satisfera les bénéficiaires.
C’est pourquoi 360 Finance vous accompagne sur la durée, en collaboration avec vos conseils, experts comptables, avocats, en vous préconisant les meilleures solutions.

Votre avis éclairé sur cet article
[Total : 2    Moyenne : 5/5]
Des questions au sujet des dispositifs d'épargne salariale ?
Remplissez le formulaire et nous vous répondrons sous 24h

Nom*

Prénom*

Email*

Ville*

Votre message*

captcha

Share Button