impôt sur le revenu

Impôt sur le revenu : faut-il craindre de sauter de tranche ?

Share Button
La progressivité de notre impôt sur le revenu est une notion que les Français peinent à appréhender. La possibilité de « sauter de tranche » provoque chez certains contribuables une réaction allergique carabinée. Jusqu’à refuser une augmentation ?

Bareme impôt sur le revenu 2016

L’Administration fiscale a récemment publié le nouveau barème qui servira de base de calcul à notre imposition 2016 sur les revenus 2015. 360 Finance profite de l’aubaine pour battre en brèche une légende urbaine encore tenace dans notre contrée :

« Si je saute une tranche, je payerai plus d’impôt et au final je serai perdant. »

Heureux l’employeur d’un tel individu qui pourrait instinctivement refuser une augmentation par crainte d’un « saut de tranche ».

L’impôt sur le revenu est en France progressif. Composé de 5 tranches (0% – 14% – 30% – 41% – 45%), le barème de l’IR implique que vos revenus ne sont pas imposés uniformément.

Prenons l’exemple d’un contribuable célibataire, sans enfant, qui déclare 26790€ de revenus nets imposables pour son année 2015.
Au regard du barème (voir image plus haut), il se situe en Tranche Marginale d’Imposition (TMI) de 14%. Juste à la limite (ouf ?).
Le calcul de son impôt est le suivant : (9700 x 0%) + ((26790 – 9700) x 14%) = 2392€

Bien qu’il soit dans une TMI de 14%, ses revenus ne sont pas intégralement imposés à 14%. Les premiers 9700€ ne sont pas imposés. Seule la différence entre le plafond et le plancher de sa TMI est imposée à 14%.

Son patron satisfait de son labeur décide de l’augmenter de 1000€, ce qui le fera irrévocablement « sauter de tranche » et passer dans la catégories des TMI à 30%.
Doit-il fêter ça comme il se doit ou au contraire maugréer contre le fisc ?

Le calcul de son futur impôt lorsqu’il déclarera 27790 € de revenus nets imposables sera :
(9700 x 0%) + (26791 – 9700) x 14% + (27790 – 26791) x 30% = 2692 €.
Soit une hausse d’impôt de 300€ pour une augmentation de 1000€.
Autrement dit un pouvoir d’achat qui s’apprécie de 700€. Hourra !

La progressivité permet, lorsque l’on saute une tranche, de ne pas être imposé au taux marginal de cette nouvelle tranche dés le premier euro. Certes l’impôt sur le revenu augmente mais moins vite que le pouvoir d’achat du contribuable.
De quoi être rassuré lors de votre prochain entretien annuel d’appréciation.

> lire notre article « Calculer votre taux marginal d’imposition » <

Votre avis éclairé sur cet article
[Total : 11    Moyenne : 4.2/5]
Share Button