pension de retraite

Pension de retraite, quel est son montant moyen ?

Share Button
La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie Les retraités et les retraites, édition 2016. Présentant toutes les données disponibles jusqu’en 2014 pour les principaux régimes de retraite français obligatoires ou facultatifs, cet ouvrage passe au crible les effectifs, les niveaux de pension de retraite, les circonstances et les motivations de départ à la retraite.
360 Finance a compilé les données chiffrées de cet ouvrage afin de dresser un tableau du montant des pensions de retraite actuelles.

Fin 2014, 15,8M de personnes, vivant en France ou à l’étranger, sont retraitées de droit direct (ou « droit propre ») d’au moins un régime français. Au total, fin 2014, près de 17M de personnes sont retraitées de droit direct ou dérivé (aussi appelé « pension de réversion »).

La pension moyenne tous régimes confondus de droit direct s’établit à 1 322€ bruts mensuels par retraité en 2014. La pension de retraite nette s’élève à 1 230€.
La pension de droit direct des femmes est inférieure de 39,3 % en moyenne à celle des hommes. Si l’on ajoute les droits dérivés et la majoration pour enfants, la pension de retraite moyenne des retraités s’élève à 1 508 euros, les femmes percevant alors des pensions inférieures de 25,2 % à celles des hommes.

En 2014, la pension moyenne de droit direct s’élève à 1 660€ pour les hommes et à
1 007€ pour les femmes
. La pension moyenne des femmes est donc inférieure de 39,3 % à celle des hommes.
En tenant compte des pensions de réversion et de la majoration pour enfants, la retraite moyenne des femmes est de 1 297€ en 2014. Elle est inférieure de 25,2 % à celle des hommes.

Si en 2014, la pension des personnes déjà retraitées reste à son niveau de 2013 en euros courants à la CNAV, elle diminue de 0,1 % en euros constants. Cette évolution est corrigée de l’inflation de l’année ; elle reflète donc une légère perte de pouvoir d’achat des retraités.

Commerçants et salariés cadres, leur pension de retraite se dégrade.
Au RSI commerçants, l’effet de noria est négatif. À l’AGIRC, la pension des nouveaux liquidants est très inférieure à celle des personnes déjà retraitées, en raison d’une baisse du rendement des cotisations au cours des dernières années.

Les pensions sont les plus élevées pour les retraités ayant pour régime principal d’affiliation les régimes des professions libérales, de la fonction publique d’État et des régimes spéciaux. Les pensions les plus faibles sont versées aux retraités ayant pour régime principal d’affiliation les régimes de la MSA et du RSI.

Globalement, en 2014, tous régimes confondus, 34 % des nouveaux retraités ont liquidé un premier droit direct au cours de leurs 61 ans, soit une baisse de 6 points par rapport à 2013. Cette diminution est la conséquence de la baisse du nombre de personnes ayant atteint l’âge légal d’ouverture des droits en 2014, après la réforme de 2010 qui a instauré une augmentation progressive de cet âge.

Le cumul emploi-retraite.
En 2014, le nombre de retraités cumulant une pension avec un revenu d’activité, au sein du même régime, a augmenté de 5,8 % à la CNAV. Ces cumulants représentent 3 % des retraités de la CNAV (hors nouveaux retraités de l’année). Au RSI, leur nombre a progressé de 9,7 % chez les commerçants et de 12,2 % chez les artisans. Les cumulants, dans ces régimes, représentent respectivement 4,1 % et 3,6 % de l’ensemble des retraités.

Les retraités et les retraites – édition 2016 – collection Panoramas.
Sous la direction de Gwennaël Solard

Share Button
Votre avis éclairé sur cet article
[Total : 0    Moyenne : 0/5]